Skip to main content

Conference Internationale sur la Recherche et l’Innovation Agricole

Plus de 140 chercheurs, universitaires et responsables du développement international haïtiens ont assisté au premier jour de la conférence pour en savoir plus sur les résultats de la recherche AREA menée par les chercheurs AREA et la recherche dans les institutions partenaires d’Haïti sur les défis et les solutions potentielles pour améliorer la sécurité alimentaire en Haïti.

See English press release

Lors de l’une de ses premières apparitions publiques depuis sa nomination, le nouveau ministre haïtien de l’Agriculture, Patrice Sévére, a parlé lors de la conférence de l’importance d’un événement collaboratif majeur pour aider Haïti à lutter contre l’insécurité alimentaire.

PÉTION-VILLE — Le projet Feed the Future « Appui à la Recherche et au Développement Agricole (AREA) » organise une conférence internationale sur la Recherche et l’Innovation Agricole les mardi 10 et mercredi 11 mars 2020 à Karibe Hôtel. Cette conférence à trois grands objectifs : (1) Présenter les résultats des travaux de recherche réalisés par les chercheurs du projet AREA et ceux des institutions et organisations partenaires ; (2) Faciliter le partage d’informations entre les parties prenantes du secteur agricole ; (3) Favoriser le réseau qui débouchera, nous l’espérons, sur des programmes de collaboration entre chercheurs.

Cette conférence est organisée à un moment où AREA entre dans sa cinquième et dernière année d’exécution. Elle offrira aux chercheurs du projet, à ceux des institutions et organisations partenaires, et aux boursiers d’AREA une plateforme pour présenter leurs travaux réalisés dans différents domaines clés du secteur agricole.

En effet, depuis son lancement en mai 2015, le projet AREA a mis en œuvre un ensemble de programmes de recherche et de vulgarisation agricole alignés sur les priorités du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR).

La conférence va porter principalement sur des recherches réalisées dans les sept domaines prioritaires identifiés au cours d’un travail de diagnostic réalisé par l’équipe « Sciences Sociales » du projet durant la première année. Ces thématiques comprennent : (1) l’agro-climatologie et certaines stratégies d’adaptation des agriculteurs aux aléas du climat ; (2) Les études et recherches qui traitent de la problématique de l’enseignement agricole supérieur en Haïti ; (3) Les travaux de recherche sur les maladies des plantes et les ravageurs avec une emphase sur des cultures stratégiques comme le haricot, la banane plantain, le sorgho, le riz, le maïs, la patate douce et les cultures maraîchères ; (4) La vulgarisation agricole au sens large et la problématique du genre dans l’agriculture ; (5) L’agronomie et les pratiques culturales qui facilitent une meilleure gestion de la fertilité des sols ; (6) L’amélioration des cultures, particulièrement le haricot, le sorgho et le maïs ; et (7) Les technologies post-récolte et l’innocuité des aliments avec un accent particulier sur la recherche visant à réduire les aflatoxines dans les aliments.

La conférence comporte quatre séances plénières incluant les cérémonies officielles de lancement et de clôture, une séance sur les stratégies d’exécution et les grandes réalisations du projet AREA, et une présentation spéciale sur l’état actuel de l’innovation agricole en Haïti. Les participants auront la possibilité de participer à de nombreuses sessions sur les programmes de recherche AREA, ainsi qu’à une session d’information spéciale sur les ressources professionnelles pour la rédaction scientifique. Ils auront aussi l’occasion de visiter une exposition où une variété d’innovations et de technologies introduites par AREA seront mises à vue durant les deux jours. Enfin, dans le but de faciliter l’émergence de jeunes chercheurs et chercheuses capables de stimuler le développement du secteur agricole, 15 jeunes diplômés sélectionnés dans les facultés d’agronomie partenaires du projet présenteront leur travail de mémoire sur des posters.

Franky Célestin (à gauche) s’entretient avec les participants à la conférence au sujet de certaines des recherches critiques menées pour améliorer la fertilité du sol haïtien. Célestin est l’un des 20 étudiants soutenus par le projet AREA qui a récemment obtenu un Master of Science de l’Université de Floride et est retourné (ou reviendra bientôt) en Haïti pour mettre à profit les connaissances et les compétences acquises. Célestin travaille désormais pour le projet AREA en tant que spécialiste de la fertilité des sols.

Environ deux cents participants sont attendus, parmi lesquels des représentants de l’Ambassade Américaine et de l’USAID, des officiels et des cadres techniques du Ministère de l’Agriculture, des Recteurs et Doyens des universités partenaires, des professeurs et enseignants-chercheurs d’universités et des professionnels des centres de recherche à travers le pays. Enfin, certaines institutions qui financent la recherche et celles qui, d’une façon ou d’une autre, ont besoin des résultats de la recherche pour mieux orienter leurs interventions, sont invitées à prendre part à ce grand événement scientifique.

Les participants se connectent au programme de recherche sur le diagnostic et la gestion des maladies des plantes qui sévissent en Haïti.

Les participants se connectent au programme de recherche sur le diagnostic et la gestion des maladies des plantes qui sévissent en Haïti.

Notre attente est que les participants à cette conférence soient sensibilisés sur l’importance de la recherche agricole et comment les résultats produits dans le cadre du projet peuvent contribuer à stimuler l’innovation et augmenter la production agricole en Haïti. Cette conférence permettra aussi aux participants d’identifier les priorités pour les orientations futures de la recherche et de l’innovation agricole.

Le chef du Parti AREA, Maurice Wiener (à gauche), et les Drs. Caroline Staub, Rose Koenig et Lemâne Delva accueillent le nouveau ministre haïtien de l’Agriculture Patrice Sévère lors du coup d’envoi de la conférence internationale de deux jours d’AREA sur la recherche agricole en Haïti.

 

 

 

Parmi les réalisations du projet AREA figurent entre autres :

  • L’exécution d’un projet à grande échelle qui évalue trois modèles de vulgarisation agricole et qui détermine les moyens les plus efficaces pour transférer de nouvelles technologies (outils, variétés de cultures à haut rendement, etc.) aux agriculteurs haïtiens.
  • Le développement de quatre lignées avancées de haricots plus performants que les variétés locales.
  • L’équipement des laboratoires de phytopathologie du Département de Protection des Végétaux (DPV) du MARNDR et du CRDD de Bas-Boën d’outils indispensables tels que : microscopes, hotte a flux luminaire, entre autres. La construction (au CRDD de Bas-Boën) d’une salle d’isolement pour faciliter le diagnostic de maladies des plantes.
  • L’installation dans les zones d’intervention du projet de six stations agro-climatiques modernes afin de faciliter aux agriculteurs et chercheurs l’accès à des données fiables.
  • L’équipement de l’unité d’analyse des mycotoxines de la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire (FAMV).
  • La formation de milliers d’étudiants, de professionnels d’institutions publiques et privées et d’agriculteurs sur des sujets allant de la réduction des pertes post-récolte aux techniques de gestion et d’analyse de données agro-climatiques.
  • Le financement de 25 étudiants haïtiens qui réalisent leur maitrise dans deux universités américaines, l’Université de Floride (UF) et l’Université de l’Etat de Louisiane (LSU). Dix-neuf d’entre eux sont déjà revenus en Haïti pour mettre leur compétence au service du secteur agricole,
  • Susciter de nombreuses améliorations dans les programmes d’études des professeurs haïtiens qui ont participé à une académie de l’enseignement supérieur agricole conçue pour moderniser et améliorer l’enseignement agricole dans les facultés d’agronomie partenaires du projet,
  • La production de cartes pédologiques complètes et l’élaboration de recommandations sur la façon dont les agriculteurs peuvent améliorer la fertilité des sols, par exemple en utilisant des cultures de couverture spécifiques et des formules d’engrais en fonction des attributs du sol.
  • La distribution de subventions pour soutenir les chercheurs et enseignant-chercheurs dans les universités et centres de recherche haïtiens qui ont besoin de matériels et d’outils pour améliorer leur recherche et rendre beaucoup plus pratique leurs instructions.
  • Le financement de projets de recherche pilote permettant aux bénéficiaires d’acquérir de l’expérience dans la rédaction, l’exécution technique et administrative d’un programme de recherche.

###

Contact Presse

Lemâne Delva, Ph.D. Directeur de Recherche, lemane.delva@ufl.edu, (509) 48937347 ;

Remixon Guillaume, Spécialiste en Communication au projet AREA, remixonguillaume@ufl.edu, (509) 48464126.

A propos du Projet AREA

L’Institut des Sciences Alimentaires et Agricoles de l’Université de Floride dirige un consortium d’universités américaines pour appuyer son initiative Feed the Future en Haïti. La mission du consortium est d’aider Haïti à développer et renforcer son système d’innovation agricole et à accroître la production, les revenus des ménages et la sécurité alimentaire. Le projet est financé par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) dans le cadre du programme Feed the Future, l’initiative mondiale du gouvernement des États-Unis pour l’alimentation et la sécurité alimentaire. Pour plus d’informations, voir le site https://area.ifas.ufl.edu.

A propos du programme Feed the Future

Feed the Future, cette initiative américaine de lutte contre la faim et l’insécurité alimentaire dans le monde, vise à transformer les vies vers un monde où les gens ne sont plus confrontés à l’extrême pauvreté, à la malnutrition et à la faim. Pour y parvenir, Feed the Future travaille en étroite collaboration avec les pays partenaires pour développer leurs secteurs agricoles et briser le cycle de la pauvreté et de la faim. Pour plus d’informations, voir le site https://www.feedthefuture.gov/.