AREA se joint au Ministère de l’Agriculture pour former des agents de vulgarisation agricole

In English

PORT-AU-PRINCE,  Haïti, le 7 Mai 2019 — Des experts affirment pour que les agriculteurs deviennent plus productifs et améliorent leur niveau de vie, ils doivent renforcer leurs méthodes de culture et d’élevage, utiliser les nouvelles technologies et avoir accès à de plus grands marchés.

Il s’agit d’un grand défi. Même les familles d’agriculteurs peuvent réussir avec l’aide d’experts de terrain en agriculture, aussi appelés agents de vulgarisation dont la tâche est de mettre les agriculteurs en contact avec des recherches et des pratiques susceptibles d’augmenter les rendements, de réduire les coûts et d’améliorer les moyens de subsistance des gens vivant dans les communautés rurales.

Pour répondre à ce besoin vital, le projet Feed the Future Haïti AREA s’est associé au Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) pour offrir une formation de quatre jours aux agents de vulgarisation/conseillers agricoles.

Environ une quarantaine de ces agents et d’autres participants issus du Ministère de l’Agriculture et des Centres Ruraux de Recherche et de Développement Durable (CRDD) sont attendus à cet atelier qui se tiendra au Karibe Hôtel du 13 au 16 Mai prochain.

La formation s’accentue sur l’objectif d’Haïti d’améliorer son réseau de services et de conseil en vulgarisation agricole et de mieux toucher essentiellement les petits exploitants dans les communautés rurales du pays. Cette formation sera animée par Norma Samuel, experte en Vulgarisation dans les Caraïbes et originaire d’Antigua et Barbuda. Elle est titulaire d’un Doctorat de l’Université de Floride, spécialisée dans la compréhension des besoins en matière de développement professionnel des agents de vulgarisation dans les Caraïbes.

Madame Samuel a déclaré que la formation est conçue pour avoir des professionnels en vulgarisation qualifiés qui peuvent travailler avec une grande variété d’agriculteurs et d’experts agricoles. “Si vous voulez améliorer le secteur agricole, vous devez investir dans le renforcement des capacités humaines. Le développement professionnel est très important”, a-t-elle confirmé.

Norma Samuel

Norma Samuel

Madame Samuel préside également le Réseau de Fournisseurs de Services en Vulgarisation Agricole des Caraïbes (CAEPNet), une organisation fournissant ses services en Haïti et dans 12 autres pays de la Caraïbe. Accompagnée des membres de l’équipe de recherche et de sensibilisation d’AREA, elle présentera aux participants à la formation un ‘‘kit d’apprentissage’’ complet utilisé dans d’autres pays en développement pour leur enseigner des méthodes diverses permettant de moderniser et de soutenir financièrement les organismes fournissant des services et conseils en vulgarisation agricole.

Les thèmes traités incluent :

  • Comment gérer avec succès un programme de vulgarisation agricole
  • Permettre aux adultes de mieux comprendre un changement de comportement
  • Analyser les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces liées à un programme
  • Evaluer les besoins de la communauté agricole
  • Développer et évaluer un programme de vulgarisation agricole
  • Gérer correctement un service de vulgarisation agricole

Le projet AREA—Appui à la Recherche et au Développement Agricole, a été lancé en 2015 par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) afin de renforcer les capacités des établissements de recherche et d’enseignement haïtiens et d’améliorer le secteur agricole haïtien. Le projet est géré par un consortium d’universités dirigé par l’Université de Floride. La formation est basée sur les travaux d’un autre projet financé par l’USAID intitulé ‘‘Modernizing Extension and Advisory Services (ou MEAS)’’, qui fournit aux pays en développement des stratégies destinées à mettre en place des systèmes efficaces de vulgarisation et de conseil en milieu rural.

‘‘Nous sommes en train de bâtir des vies’’, a déclaré Samuel à propos de l’importance des services de vulgarisation. ‘‘Nous aidons à améliorer la vie des personnes que nous servons – agriculteurs et familles d’agriculteurs. Une fois qu’un agriculteur est en mesure d’augmenter sa production, vous constaterez probablement des avantages non seulement au niveau de sa famille, mais également au sein de la communauté. ”

Dozens of Haitian extension agents and other agricultural experts attended the kick off of the workshop.

Environ une quarantaine de ces agents et d’autres participants issus du Ministère de l’Agriculture et des Centres Ruraux de Recherche et de Développement Durable (CRDD) sont attendus à cet atelier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *