Skip to main content
Haitian students placing Byenvini sign.

Des Étudiants Explorent de Nouvelles Pratiques de Culture Lors du Stage de la FAMV Supporté par le Projet AREA

In English
Students give a presentation during the FAMV diagnostic field practicum held in Laborde. Photo credit: FAMV

Des étudiants faisant une présentation durant le stage diagnostic tenu à Laborde. Credit Photo: FAMV

LES CAYES, Haïti — Chaque année, des étudiants de quatrième année de la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire (FAMV) de l’Université d’État d’Haïti laissent leur salle de classe pour des interactions directes avec des agriculteurs dans le cadre d’un stage intensif de diagnostic sur le terrain.

Le programme le plus récent, dont la cérémonie de clôture a eu lieu le14 mars dernier, marque la troisième année de collaboration entre la FAMV et le projet Feed the Future, “Appui à la Recherche et au Développement Agricole/AREA”. Une équipe interdisciplinaire de la FAMV et AREA ont travaillé ensemble pour la modernisation du contenu du programme, lancé il y a plus de 20 ans dans le but de mettre les étudiants en situation professionnelle afin d’appliquer ce qu’ils avaient appris au cours de leur quatre années d’études.

La collaboration entre AREA et la FAMV a contribué à modifier la structure de ce programme qui dure environ deux semaines. De nouvelles connaissances et innovations ont été introduites, des présentations ont été assurées par des chercheurs d’AREA et aussi ont-ils aidé à guider les étudiants dans la maîtrise de nouveaux matériaux. Financé par l’Agence Américaine pour le Développement International, le projet AREA est géré par l’Institut des Sciences Alimentaires et Agronomiques de l’Université de Floride afin de renforcer les capacités des étudiants, des professeurs et des professionnels pour améliorer le secteur agricole haïtien.

Quatre-vingt-six étudiants

Au cours du stage de cette année, 86 étudiants répartis en groupes ont effectué des visites sur le terrain dans les communes de Camp-Perrin et des Cayes pour faire des observations et interroger les petits exploitants agricoles sur leurs systèmes de culture, notamment le maïs, le haricot, le sorgho, les arachides, le manioc et les légumes. Ils ont également analysé les pratiques agricoles pour la culture de produits non alimentaires tels que le vétiver, dont la racine est utilisée pour extraire les huiles essentielles destinées à l’industrie du parfum. Enfin, au terme de plusieurs heures de travail collectif pour la production de leurs rapports, les étudiants, tard dans la soirée, ont fait des exposés sur des sujets variés : le paysage, l’histoire des systèmes de production de la région, la production végétale et animale et enfin comment procéder à l’analyse économique.

“On a eu de bonnes présentations et j’ai été impressionné par la quantité d’informations qu’ils ont pu rassembler en si peu de temps”, a déclaré Ludger Jean-Simon, qui a enseigné aux étudiants les systèmes d’exploitation agricole du sud d’Haïti. Jean-Simon dirige l’équipe de recherche d’AREA sur le maïs et est membre du corps professoral de l’Université américaine des Caraïbes aux Cayes.

Students work together on a group project to analyze crop production in the region. Photo credit: FAMV

Des étudiants travaillant ensemble lors d’un projet en groupe sur l’analyse de la production de denrées dans la région. Crédit photo: FAMV

Pour la première fois cette année, des informations sur la manière dont les agriculteurs peuvent mieux gérer les risques liés au climat ont été introduites dans le programme. Dr Caroline Staub, co-responsable du programme “Solutions Intelligentes face au Climat”, a fait exposé par vidéo-conférence et présenté aux étudiants un nouvel outil de climatologie mis au point par l’Université de Floride. En collaboration avec l’étudiant en Master à l’Université de Floride et originaire d’Haïti, Josué St Fort, ils ont enseigné aux étudiants comment utiliser les informations climatiques pour déterminer quand la rouille risque de se développer dans les haricots secs, ce qui entraîne chaque année une perte importante de denrées en Haïti.

Dr Wesly Jeune, chercheur et responsable du programme de fertilité des sols du projet AREA, a donné un aperçu du paysage de la région. S’en est suivi la présentation de Dr Absalon Pierre, spécialiste en développement humain et institutionnel du projet AREA sur l’éthique dans la recherche.

De son côté, Mr Jocelyn Louissaint, Doyen de FAMV, a déclaré que le partenariat entre la Faculté et AREA a permis au corps professoral de continuer à apprendre et à intégrer des innovations dans l’enseignement qu’ils prodiguent aux étudiants. “L’équipe d’AREA a partagé de nouvelles connaissances techniques avec nos étudiants et nos professeurs, ce qui a permis d’améliorer cet important programme”, a-t-il déclaré.

C’est la troisième année que le projet AREA apporte son soutien technique et financier à ce programme qui a déjà eu lieu à Jacmel en 2018 ainsi qu’à Ennery et Savane Carrée en 2017. Les membres de l’équipe d’AREA continueront à collaborer avec la FAMV pour analyser des enquêtes menées auprès de professeurs et d’étudiants pour évaluer l’efficacité du nouveau contenu et des nouvelles activités d’apprentissage en vue d’améliorer davantage le programme.

“En identifiant les problèmes rencontrés par les agriculteurs et en utilisant des techniques modernes, ces étudiants sont mieux à même de répondre aux besoins du secteur agricole haïtien qui fait face à pas mal de défis”, a déclaré Dr Lemâne Delva, Directeur de Recherche à AREA et professeur à la FAMV.

###

Contact Presse: Dr Absalon Pierre, absalonpierre@ufl.edu et Lemâne Delva, lemane.delva@ufl.edu, 509-2817-4748

A propos du projet AREA: L’Institut des Sciences Alimentaires et Agronomiques de l’Université de Floride dirige un consortium d’universités américaines pour appuyer ses interventions en Haïti dans le cadre du programme Feed the Future. La mission du consortium est d’aider Haïti à développer et à renforcer son système pour apporter des innovations dans l’agriculture et accroître la production, les revenus des ménages et la sécurité alimentaire. Le projet est financé par l’Agence Américaine pour le Développement International dans le cadre du programme Feed the Future, l’initiative mondiale du gouvernement des États-Unis pour l’alimentation et la sécurité. Pour plus d’informations, visitez https://area.ifas.ufl.edu/

A propos de Feed the Future: Feed the Future est une initiative du Gouvernement américain contre la faim et pour la sécurité alimentaire dans le monde. Axé sur les petits agriculteurs, les femmes en particulier, Feed the Future apporte un soutien aux pays partenaires dans le développement de leur secteur agricole afin d’accroitre la croissance économique et les échanges commerciaux en vue d’augmenter les revenus, réduire la faim, la pauvreté et la malnutrition. Pour plus d’information, visitez www.feedthefuture.gov.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *