Skip to main content
Sign at new weather station installed by AREA at Bas Boen CRDD in Haiti

Des chercheurs d’AREA supportent le sector agricole haïtien afin d’addresser les risques liés aux changements climatiques

Read the English version.

PORT-AU-PRINCE, le 8 Juin 2018 — Alors qu’Haïti entrait de plein fouet dans la saison cyclonique qui a débuté la semaine dernière, des scientifiques, avec le support de l’Agence Américaine pour le Développement Internationale (USAID) dans le cadre de l’initiative Feed the Future, intensifient les efforts pour aider le secteur agricole, vital pour le pays, à faire face à la menace que représentent les conditions météorologiques et climatiques qui sont de plus en plus variables.

Cet été, le projet Feed the Future Appui à la Recherche et au Développement Agricole (AREA) poursuit une série d’activités visant à améliorer la capacité d’Haïti dans la collecte et l’analyse de données météorologiques/climatiques et à former des professionnels haïtiens dans l’utilisation de technologies destinées à aider les agriculteurs à mieux gérer les risques climatiques.

La semaine écoulée, Le projet AREA a formé 17 météorologistes, techniciens et d’autres experts en vue d’analyser, interpréter et communiquer les données agro-climatiques de manière à les rendre profitables aux agronomes et aux agriculteurs. Les participants ont représenté l’Unité Hydrométéorologie d’Haïti (UHM), des universités haïtiennes ainsi que d’autres institutions telles “ Famine Early Warning Systems Network (FEWS NET). Cet atelier de deux jours portait sur l’utilisation de R-Instat, un logiciel statistique à libre-accès utilisé pour faciliter l’analyse et la présentation des données météorologiques et climatiques. En étudiant les données historiques sur les précipitations, la température, les vents et les informations connexes, les experts peuvent enregistrer les tendances météorologiques et climatiques importantes et en présenter une interprétation aux non-spécialistes en utilisant des outils visuels puissants tels que des tableaux et des diagrammes.

“L’objectif final est d’apporter des informations pertinentes aux agriculteurs” a indiqué Dr Caroline Staub, professeur à l’Institut des Sciences Alimentaires et Agricoles de l’Université de Floride, responsable du programme agro-climatique du projet AREA.

Roger Stern leads a workshop on using R-instat

Roger Stern en train d’enseigner aux météorologistes et d’autres experts haïtiens comment utiliser l’outil du logiciel leur permettant d’analyser les données et de mieux communiquer avec les planteurs sur la façon de réduire les risques climatiques sur leurs plantations.

Madame Staub animera cette formation avec Dr Roger Stern, professeur émérite de statistiques appliquées de l’Université de Reading connue pour ses recherches sur la météorologie et le climat. Un second atelier de formation approfondie sur l’utilisation du langage R dans la recherche agricole et en particulier en phytopathologie, sera conduit les 11 et 12 Juin prochain par les Docteurs Karen Garrett et Joubert Fayette, cadres du projet AREA.

Vers la fin de cet été, AREA fournira une deuxième génération de stations météorologiques plus adaptées et organisera une formation à l’intention d’experts, ingénieurs et météorologues pour l’assemblage, l’installation, et la programmation de ces stations. Dr William Eisenstadt, professeur d’ingénierie électrique à l’Université de Floride et membre de l’équipe de recherche d’AREA, dirigera cette formation dans le cadre des efforts du projet pour renforcer le réseau des stations météorologiques actuellement disponibles en Haïti. “Les chercheurs, agents de vulgarisation agricole et agriculteurs auront ainsi accès à plus d’informations qui leur permettront de mieux analyser les conditions météorologiques et de gérer les cultures dans le contexte d’une agriculture très exposée aux changements climatiques rapides” a-t-il déclaré.

Les changements climatiques et météorologiques aggravent la vulnérabilité actuelle d’Haïti, pays insulaire qui souffre d’une insécurité alimentaire généralisée et dépend fortement d’une agriculture essentiellement pluviale. Avec les changements climatiques, la production alimentaire haïtienne est menacée par divers facteurs, notamment des périodes humides et sèches plus extrêmes et imprévisibles et les effets de tempêtes majeures comme l’ouragan Matthew qui a causé des dégâts considérables aux infrastructures et aux cultures du sud d’Haïti en 2016.

Contact Presse: Caroline Staub, Ph.D., Université de Florida, Responsable de la composante agro-climatique du projet AREA, 352-273-3460, carogstaub@ufl.edu

— Contributeur et traducteur: Remixon Guillaume, spécialiste en communication à AREA, basé à Port-au-Prince, Haïti, remixonguillaume@ufl.edu

 

 

###

Contexte du projet AREA: En 2015, l’Agence Américaine pour le Développement International a octroyé un contrat de 5 ans à un consortium de 3 universités américaines à vocation hautement agricole, mené par l’Institut des Sciences Agricoles et Alimentaires de l’Université de Floride en vue de supporter son initiative Feed the Future qui vise à réduire l’insécurité alimentaire dans le pays. Le projet — connu sous l’appellation française Appui à la Recherche et au Développement Agricole (AREA) et en Anglais — Support to Agricultural Research and Development (SARD) — encadre des chercheurs, des professionnels et des institutions haïtiennes œuvrant dans le domaine agricole afin de moderniser le secteur. Pour plus d’informations, visitez https://global.ifas.ufl.edu/area-project.

A propos de Feed the Future: Feed the Future est une initiative du Gouvernement américain contre la faim et pour la sécurité alimentaire dans le monde. Axé sur les petits agriculteurs, les femmes en particulier, Feed the Future apporte un soutien aux pays partenaires dans le développement de leur secteur agricole afin d’accroitre la croissance économique et les échanges commerciaux en vue d’augmenter les revenus, réduire la faim, la pauvreté et la malnutrition. Pour plus information, visitez www.feedthefuture.gov.

A propos de l’USAID: Au nom du peuple américain, l’USAID promeut et démontre les valeurs démocratiques à l’étranger pour un monde libre, pacifique et prospère. En appui à la politique étrangère des Etats-Unis, l’USAID gère l’aide au développement et les interventions d’urgence du gouvernement americain au niveau international, à travers des partenariats et des investissements visant à sauver des vies, réduire la pauvreté, renforcer la gouvernance démocratique et aider des populations à sortir des crises humanitaires et progresser vers l’autonomie.

 

One Comment on “Des chercheurs d’AREA supportent le sector agricole haïtien afin d’addresser les risques liés aux changements climatiques

  1. Everything is very open with a clear explanation of the issues.

    It was definitely informative. Your website is very useful.
    Thanks for sharing!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *